Grand débat national : exprimez-vous !

Nos concitoyens doutent. En France, mais aussi dans toutes les démocraties, ils expriment une profonde défiance à l’égard des élus et des partis politiques. De tous, sans exception, même si certains tentent de récupérer le mouvement des gilets jaunes.


Faut-il le répéter, ce mouvement témoigne de préoccupations et revendications qui sont souvent légitimes. 


En revanche, les dérives commises par une petite minorité, qui porte préjudice à l’ensemble, ne sont pas acceptables. Les tentations extrémistes et parfois quasi insurrectionnelles comme la mise en cause des institutions, les attaques et les menaces contre les journalistes, contre les élus, contre les forces de l’ordre et de secours, contre les symboles de notre République, doivent être condamnées avec fermeté.


Si cette crise montre à l’évidence des inquiétudes, elle est aussi porteuse d’espoir.

Espoir en effet car une crise peut faire émerger des solutions et le progrès, comme le symbolise cet idéogramme Chinois qui mêle crise et opportunité dans une même dynamique. Je sais, parce que j’en ai fait l’expérience lors de la précédente mandature, combien les crises et les révélations (Lux leaks, Panama papers, paradise papers, affaire Cahuzac…) ont pu déboucher sur des progrès dans la lutte contre l’évasion et pour la justice fiscale. Je cite cet exemple car cette question de la justice fiscale est au cœur des débats du moment.


Dans une telle situation, les solutions sérieuses ne peuvent naître que de l’écoute et du dialogue, nourris pas nos valeurs républicaines : Liberté, Egalité, Fraternité. 

La Liberté, notre valeur fondamentale, nous impose d’offrir à chacun les conditions de l’épanouissement et de l’émancipation mais elle se trouve freinée lorsqu’elle laisse trop de place à une compétition acharnée qui épuise les hommes et la nature.

L’Egalité, notre valeur de raison, exige de réduire les injustices sociales et fiscales.

La Fraternité, notre valeur de cœur, nous conduit à moins se regarder mais à plus regarder les autres pour faire société et protéger les générations futures, comme celles-ci auront à veiller sur le bien-être de ceux qui les ont précédés. Convenons que cette valeur s'est abîmée ces dernières décennies face aux assauts de l'égoïsme et pire, de l'individualisme.


Ils sont rares ces moments de dialogue, d’échange et de débat. Ce moment est là. Saisissons-le.  Nous, républicains de tout bord et de toute sensibilité, encourageons nos concitoyens à s’exprimer à l’occasion de ce grand débat national.

Soyons unis et rassemblés autour de cet acte concret de démocratie participative et suivons la voie ouverte par les associations des maires ruraux et des petites villes de France, eux qui sont au contact permanent de leurs concitoyens et demeurent les piliers de notre République. Dès le 8 décembre dernier, ils recueillaient dans leur mairie les doléances et propositions de leurs habitants.

Le sujet, c’est celui de notre modèle de société dont nous constatons qu’il ne répond pas aux défis tels que ceux de la justice sociale et fiscale, de la transition écologique, du fonctionnement de nos institutions ou encore de la place du service public.  Ce sont les thèmes qui sont avancés le plus fortement par l’ensemble des Français et qui justifient la tenue de ce grand débat national. Un cadre qui laisse par ailleurs la possibilité d’aborder tout autre sujet. Et si nous voulons aller au fond des choses, ce sont des questions encore plus vastes qui nous attendent : la place de l’Etat et de l’Union européenne mais aussi des territoires face à la mondialisation débridée, l’hyper consommation et les choix de vie de nos concitoyens, la circulation de l’information et sa crédibilité à l’époque des réseaux sociaux, et bien d’autres sujets.  Ce sont bien nos valeurs qui sont questionnées, loin des explications et solutions simplistes souvent avancées par les extrêmes.


Il faut aujourd’hui passer de la contestation à la construction. Vivifions et renforçons notre démocratie et protégeons ce bien commun : notre République, ses libertés individuelles et collectives, ses devoirs et ses droits. Notre République que certains aimeraient tant mettre à bas en espérant le chaos pour porter ou la révolution ou la réaction.


Retrouvez toute les informations relatives au grand débat national ici