Education : continuité pédagogique, report et changement des modalités d'examens


Continuité pédagogique : mesures complémentaires


Afin de garantir à tous les élèves et sur tous les territoires, la continuité du service public de l’éducation, en France métropolitaine et en Outre-mer, des mesures complémentaires ont été annoncées le 31 mars :


1- Distribution de matériels informatiques disponibles dans les écoles

Le projet vise à organiser une distribution sécurisée de matériels informatiques (tablettes, ordinateurs portables) disponibles dans les écoles et les établissements scolaires, en accord avec les communes, départements et régions, à partir de l’établissement scolaire qui gère l’inventaire de son stock attribuable et la liste des élèves bénéficiaires.

Afin d’éviter tout déplacement des parents, les services de La Poste sont ainsi chargés de distribuer aux familles identifiées comme éloignées des dispositifs numériques, les colis contenant le matériel informatique préparés dans les établissements, en respectant les mesures de protection du dernier mètre, sans contact ni signature.


2- Dispositif "Devoirs à la maison"

Le ministère de l’Éducation nationale et La Poste, accompagnée par sa filiale numérique Docaposte, lancent une seconde opération permettant aux élèves en situation de déconnexion numérique de recevoir des devoirs par courrier postal grâce au dispositif « Devoirs à la maison ».

Le dispositif « Devoirs à la maison » » poursuit trois objectifs :

  • assurer une transmission hebdomadaire des devoirs préparés par les professeurs aux parents d’élèves des écoles, collèges et lycées qui n’ont pas d’accès aux outils numériques ;

  • proposer la gratuité du retour postal des devoirs réalisés par les élèves ;

  • numériser les devoirs réalisés afin de permettre leur diffusion dématérialisée et leur consultation par les professeurs concernés.


En cette fin de semaine, chaque établissement scolaire primaire et secondaire accrédité, peut désormais se connecter à la plateforme développée par Docaposte et ainsi déposer les devoirs qui seront imprimés, mis sous plis et adressés, par courrier postal, aux élèves en situation de déconnexion numérique.

Dans chaque département, c’est le DASEN (directeur des services départementaux de l'éducation) qui est le correspondant de l’équipe projets « E-éducation » de La Poste, afin de déployer rapidement ces deux dispositifs.


Baccalauréat, Brevet, BEP, CAP et BTS : modalité de passage des examens nationaux


Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, a annoncé, ce vendredi 3 avril, les modalités de passage du baccalauréat et du brevet 2020 ainsi que des BEP, CAP et BTS. Après une large consultation des partenaires sociaux, des fédérations de parents d’élèves, des délégués nationaux et académiques des lycéens, le ministre a annoncé des aménagements des examens sur la base de trois critères essentiels : sanitaire, pédagogique et logistique.


Principe général

L’ensemble des épreuves du brevet et des baccalauréats général, technologique et professionnel sont validées à partir des notes du livret scolaire. Une exception : l’épreuve orale du baccalauréat de français sera maintenue dans la mesure du possible avec un nombre restreint de textes.


Pour les élèves de troisième

Le brevet sera obtenu à partir de la moyenne des notes des trois trimestres de l’année, à l’exception des notes obtenues pendant le confinement dans les disciplines concernées.


Pour les élèves de première

Les épreuves anticipées de français

  • La note de l’épreuve écrite du baccalauréat de français sera la moyenne des notes obtenues par l’élève dans l’année, hors notes obtenues lors du confinement.

  • L’épreuve orale du baccalauréat de français sera passée dans les conditions prévues, entre fin juin et début juillet, sur la base d’une liste d’au moins 15 textes en voie générale, et 12 textes en voie technologique (validée par le professeur).


Les épreuves communes de contrôle continu

  • L'histoire-géographie, les langues vivantes et les mathématiques en filière technologique ne donnent pas lieu à une évaluation. La moyenne retenue pour le baccalauréat sera l’addition de la note obtenue aux épreuves communes passées cette année et celles qui seront passées en classe de terminale.

  • L’épreuve portant sur l’enseignement de spécialité qui n’est pas poursuivi en terminale et l’épreuve d’enseignement scientifique sont validées par les notes obtenues durant toute l’année par le candidat dans ces deux disciplines à l’exception des notes obtenues pendant le confinement.


Pour les élèves de terminale

Pour les élèves de terminale générale et technologique, l’ensemble des épreuves sont validées par la note obtenue dans les disciplines concernées durant les trois trimestres de l’année de terminale à l’exception des notes obtenues pendant la période de confinement.

  • Les notes des épreuves déjà passées en première sont gardées.

  • Les mentions sont maintenues.

  • Un jury d’examen des livrets arrêtera les notes définitives. Ce jury étudiera les livrets scolaires pour, le cas échéant, valoriser un engagement, les progrès des élèves, garantir l’équité entre les candidats, et vérifier, c’est un point important, l’assiduité des candidats.

  • Les candidats ayant obtenu entre 8 et 9,9 pourront passer des oraux de rattrapage dans les conditions actuelles.

  • Sur décision du jury d’examen, et après étude des livrets scolaires, certains candidats seront autorisés à passer le baccalauréat à la session de septembre.


Pour les élèves de lycées professionnels

  • Les épreuves de BEP, de CAP et de baccalauréat professionnel sont validées sur la base du contrôle en cours de formation déjà passées et du livret scolaire.

  • Les diplômes sont eux aussi attribués par un jury d’examen, présidé dans chaque académie par un universitaire. Ce jury s’assure de l’harmonisation des notations et de l’égalité de traitement des candidats. Chaque livret scolaire, chaque situation individuelle sera examinée.