Glyphosate : Eric Alauzet répond présent

Dans le cadre d’une nouvelle lecture à l’Assemblée Nationale du Projet de Loi Agriculture et Alimentation (EGALIM), un amendement visant à inscrire dans la loi l’interdiction du glyphosate a de nouveau été déposé. Après un vif débat, dans la nuit du 14 au 15 septembre, les députés ont choisi, par 42 voix contre 35 de ne pas l’adopter.

 

Eric Alauzet, fidèle à ces engagements (il avait déposé un amendement, et co-signé d’autres sur ce sujet en première lecture) était présent à l’Assemblée nationale, et a voté pour cet amendement, faisant alors un choix entre ses obligations locales et nationales.  Il a tenu à réagir, notamment sur Facebook :

« Je n’ai malheureusement pas pu honorer mes obligations et rendez-vous au début de ce week-end à Besançon et sur le territoire de l’agglomération en raison d’une actualité majeure à l’Assemblée nationale.

En effet, vendredi et dans la nuit de vendredi à samedi, j’ai soutenu avec d’autres députés l’amendement qui visait à inscrire l’interdiction du glyphosate dans la loi.

En ces moments de doute sur l’avenir de la planète, sur la santé publique et sur notre volonté à véritablement agir collectivement pour modifier nos référentiels, j’ai considéré qu’il était de mon devoir et de ma responsabilité d’affirmer ce positionnement, sans ambiguïté et avec conviction quitte à bouleverser mon emploi du temps afin de ne pas revivre la mésaventure de la première lecture au cours de laquelle une séance nocturne prolongée dans l’hémicycle ne m’avait pas permis de défendre mon amendement de suppression du glyphosate.

Nous avons malheureusement échoué à 35 voix contre 42.

Néanmoins, il faut rappeler que l’engagement du Président de la République d’en sortir réellement en trois ans pour 85% des exploitations sera bien tenu. Cela grâce à l’accompagnement des agriculteurs pour ce faire, mais aussi avec l’affirmation claire de l’intérêt supérieur de la santé publique.

Nous pouvons faire confiance à Emmanuel Macron et à François de Rugy pour mener ce combat et être à la hauteur des attentes de nos concitoyens. »

Retrouvez également l’intégralité de l’article de l’Est Républicain du 16 septembre, relatif au vote d’Eric Alauzet en cliquant ici.