Conseil de Défense écologique : les premières mesures concrètes

    Lundi 27 juillet, un conseil de défense dédié à l’écologie s’est tenu à l’Elysée autour du Président de la République. Il avait pour objet la déclinaison du volet « se loger » des 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat. L’occasion pour le Gouvernement de dessiner sa stratégie écologique pour les 600 prochains jours.

    Une méthode nouvelle et un calendrier précis

    La volonté est claire : les citoyens sont au cœur de cette démarche.

    Il y a urgence climatique et donc une urgence à agir. Fin septembre, une première version du projet de loi sera prête et servira de base pour des consultations. Un texte sera présenté en Conseil des ministres fin novembre, puis au Parlement dès janvier 2021.  

    Agir pour le logement, c’est agir directement sur le quotidien des Français

    Si des décisions peuvent être prises plus rapidement, il n’est pas question d’attendre. Aussi, des mesures pour le logement ont été présentées.

    L’écologie, c’est du concret et ce sont des améliorations perceptibles dans la vie des gens. Le Gouvernement s’engage donc pour :

    • la rénovation thermique des bâtiments,

    • la maîtrise de la consommation d’énergie,

    • la lutte contre l’artificialisation des sols.

    • La rénovation thermique des bâtiments et la maîtrise de la consommation d’énergie

    1. Interdiction des chauffages extérieurs en espace public (terrasses à partir de mars 2021) et fermeture des portes de bâtiments chauffés ou climatisés accueillant du public

    1. Protéger les locataires et améliorer le quotidien en introduisant la notion de performance énergétique parmi les critères de décence d’un logement (dès 2023 une consommation inférieure à 500KW/m2 de chauffage annuel)

    1. Remplacement obligatoire, dès 2022, des chaudières au fioul ou charbon par une chaudière au gaz ou une pompe à chaleur pour tout nouveau logement ou changement de mode de chauffage. Une aide pouvant aller jusqu’à 80% des frais sera mise en place pour les plus modestes.

    • La lutte contre l’artificialisation des sols

    1. Diviser par 2 le rythme de la bétonisation sur la prochaine décennie. Aujourd’hui, l’équivalent du département de la Drôme est bétonisé tous les 10 ans.

    1. Développer le recyclage urbain massif et le principe d’économie circulaire en créant un fonds de plusieurs centaines de millions d’euros pour réhabiliter des friches.

    1. Le moratoire sur les zones commerciales aura bien lieu afin de protéger les sols et les commerces en centre-ville.

    Garantir la biodiversité sur notre territoire

    La France est une nation pionnière en matière de biodiversité : sans attendre l’objectif international de 2030, le Président de la République souhaite que d’ici fin 2022, 30% de notre territoire soit considéré comme des aires marines et terrestres protégées. Pour cela, l’Etat va créer :

    1. 2 parcs naturels régionaux, au Mont Ventoux et en Baie de Somme

    1. Une réserve naturelle nationale : Robertsau en Alsace

    Plan de reconquête du fret ferroviaire

    Afin de favoriser le fret ferroviaire et limiter les transports routiers, principaux émetteurs de CO2, le Premier ministre a annoncé que :

    • Les trains de marchandises sont exonérés de taxes de péage pour 2020 et le prix des péages sera divisé par deux en 2021

    • La réouverture et développement de 3 autoroutes ferroviaires : Bayonne-Cherbourg, Sète-Calais et Perpignan-Rungis