Soins dentaires : le remboursement à 100 % commencera en 2020

L’un des principaux syndicats de dentistes a acté vendredi un accord avec l’Assurance maladie pour instaurer un meilleur remboursement des prothèses dentaires.

Emmanuel Macron l’avait promis pendant sa campagne : après son élection, les prothèses dentaires seraient prises en charge à 100%. Si un remboursement total de toutes les prothèses dentaires n’est pas encore à l’ordre du jour, un premier pas vient d’être franchi vendredi 1er juin, qui garantit un « reste à charge zéro » sur certaines d’entre elles. Cet accord prévoit, entre autres choses, de plafonner les prix de certaines prothèses dentaires. Ce plafond entraînera la suppression du reste à charge pour les patients. Autrement dit, il ne leur restera plus rien à payer une fois les remboursements de la Sécurité sociale et de leur mutuelle effectués.

L’accord sur le remboursement intégral de certaines prothèses dentaires, conclu entre des syndicats de dentistes et la Sécurité sociale, est « historique » et constitue une « victoire pour l’accès aux soins », a jugé la ministre de la Santé Agnès Buzyn. « L’accord qui a été conclu la semaine dernière (…) est un accord historique. Nous allons enfin pouvoir offrir aux Français des soins dentaires de qualité, remboursés et pris en charge à 100% par l’Assurance maladie et les complémentaires santé », a déclaré la ministre de la Santé dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

« C’est une victoire pour l’accès aux soins » et pour la « santé publique », qui « va réduire de 200 euros le reste à charge qui existait aujourd’hui sur les prothèses dentaires » et va « permettre une prise en charge d’environ 50% des prothèses avec un reste à charge zéro qui sera accessible pour tous les patients français qui le souhaitent, sans distinction de revenus », a-t-elle poursuivi.

« La promesse » formulée par le président de la République pendant sa campagne « a été tenue » et « le sera aussi pour l’optique et l’audioprothèse« , a-t-elle ajouté, estimant qu’un accord sur ces deux filières « devrait pouvoir être trouvé avant la fin du mois de juin ».

Le texte prévoit notamment de plafonner par étapes les prix de 70% des prothèses dentaires, tout en augmentant leur remboursement par la Sécu et les mutuelles. En 2021, 45% des prothèses devraient ainsi bénéficier du « reste à charge zéro », et 25% supplémentaires d’un « reste à charge maîtrisé ». Les 30% restants demeureront elles à honoraires libres. En contrepartie, les tarifs des « soins conservateurs » (traitement des caries, par exemple) seront revalorisés et de nouveaux actes de prévention seront créés.

Seront prises en compte à la fois des couronnes de bonne qualité avec de beaux matériaux pour les incisives et des couronnes moins esthétiques pour les molaires. En revanche, il subsistera toujours des prothèses qui ne seront pas intégralement remboursées, notamment les plus luxueuses. 

L’accord avec les syndicats de dentistes comporte également un autre volet sur la revalorisation de certains soins de base, comme la prise en charge des caries, le détartrage ou les dévitalisations.

 

Remonter