Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers

A l’occasion de la communication en Conseil des ministres sur la politique des territoires, ce mercredi 18 juillet 2018, Jacques MÉZARD, ministre de la Cohésion des territoires et Julien DENORMANDIE, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, ont présenté lors du compte rendu du conseil des ministres, animé par Benjamin GRIVEAUX, porte-parole du Gouvernement, un point d’étape sur la mise en œuvre des engagements du Président de la République en faveur de la Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers.

Un commentaire pour “Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers”

  1. Après l’enterrement de première classe des mesures préconisées par Borloo, la macronie se sent obligée de sortir un plan d’action pour « que change réellement le quotidien des habitants des quartiers ». Au menu, tout le bla-bla habituel comme « favoriser l’émancipation », « promouvoir l’activité économique » et « développer la formation et l’apprentissage », mais sans réels moyens. Ce qui revient à dire que c’est aux gens de se débrouiller…
    Pour faire avancer la mixité sociale, la solidarité et l’emploi, le job est renvoyé aux entreprises, aux associations et aux collectivités.
    Avec ses cadeaux fiscaux aux plus fortunés et ses mesures antisociales, Macron, le président des riches, a choisi d’aggraver les inégalités. On ne peut pas « en même temps » prétendre qu’on veut améliorer le sort des plus modestes qui habitent dans les banlieues, les quartiers pauvres et parfois même dans les zones rurales.

Remonter