Handicap : davantage d’insertion professionnelle et d’accompagnants

Jeudi 12 juillet, Muriel Pénicaud, Ministre du Travail et Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, ont signé l’engagement national « Cap vers l’entreprise inclusive 2018- 2022 » avec l’union nationale des entreprises adaptées (UNEA), l’APF France handicap et l’UNAPEI. Objectif ? Accompagner le secteur des entreprises adaptées leur permettant de jouer un rôle
majeur dans la réduction du chômage des personnes handicapées.

Aujourd’hui, le Gouvernement promeut une nouvelle initiative en renouvelant son soutien aux entreprises adaptées pour un véritable changement d’échelle et une optique toujours plus inclusive au profit de ceux qui en ont le plus besoin.

Les signataires s’engagent réciproquement à :

  • créer 40 000 emplois supplémentaires pour les personnes en situation de handicap d’ici 2022 ;
  • moderniser le modèle des Entreprises Adaptées : une optique plus inclusive, un accroissement de la performance économique et une moindre dépendance aux aides de l’Etat ;
  • déployer « Cap vers l’entreprise inclusive » via plusieurs expérimentations pour faciliter les trajectoires professionnelles, les passerelles entre entreprises adaptées et autres employeurs publics et privés ;
  • accompagner la transformation par un effort budgétaire sans précédent : les différentes aides publiques seront portées à un 500 millions d’euros par an d’ici à 2022.

Le cadre juridique de cet engagement sera créé par des amendements dans le cadre du projet de loi pour la « Liberté de choisir son avenir professionnel ». A l’automne 2018, une convention opérationnelle sera proposée à l’ensemble des associations engagées dans l’emploi des personnes en situation de handicap, et notamment l’UNEA, l’APF, l’UNAPEI, l’ANRH, la FAF, l’APAJH, la FEHAP, le GEPSO…

En parallèle de cette annonce, le Ministre le d’Education nationale a annoncé mercredi 18 juillet que 10 900 accompagnants supplémentaires seront recrutés à la rentrée scolaire 2018 pour les élèves en situation de handicap. Dans le détail, on comptera à la rentrée environ 42.900 postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), soit une hausse d’environ un tiers.

En prenant en compte le fait que les AESH travaillent 35 heures par semaine et les emplois aidés seulement 20 heures, ce sont au total 3 000 équivalents temps plein supplémentaires qui pourront accompagner au quotidien les élèves handicapés dans leur scolarité.

Pour parvenir à une école « pleinement inclusive » d’ici la fin du quinquennat, Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel ont par ailleurs mis en avant leurs efforts pour mieux former les enseignants, et pour améliorer la coopération entre l’école d’une part et les acteurs du monde médico-social d’autre part.

Pour aller plus loin 

L’application pour tablettes et smartphones Streetco, imaginée pour les personnes à mobilité réduite, permet de géolocaliser les obstacles sur un parcours. Cette application fonctionne depuis six mois dans plusieurs villes de France.

Un commentaire pour “Handicap : davantage d’insertion professionnelle et d’accompagnants”

  1. merci
    rendre les handicapés plus autonome c’est important
    la loi février 2005 a ce but
    appliquons la

Remonter