Eric Alauzet : toujours en tête du classement des députés les plus assidus

Comme chaque année, le classement des députés les plus assidus à l’Assemblée Nationale vient d’être publié par France 3. Comme lors de son mandat précédent, Eric Alauzet se retrouve en haut du classement cumulant 40 semaines d’activité et pas moins de 603 amendements :  (188 proposés en son nom et 415 co-signés). L’occasion de revenir sur le travail du député.

 

Cette semaine le blog de France 3 Bourgogne-Franche-Comté a publié un classement des députés les plus assidus à l’Assemblée Nationale après un peu plus d’une année de mandat. Pour Eric Alauzet, classé deuxième sur les 12 députés que compte la Franche-Comté, le constat est éloquent :

« Un habitué des podiums. Le député de Besançon avait même conclu le précédent mandat en tête des élus régionaux. L’ex-écologiste, désormais La République en Marche, prouve qu’on peut être dans la majorité et réellement travailler les lois. Premier des comtois pour la présence en commission, Eric Alauzet (40 semaines d’activité) est également celui qui a signé le plus d’amendements. »

Il ne s’agit pas d’une grande surprise. En effet, lors du mandat précédent, Eric Alauzet était déjà classé parmi les députés les plus bosseurs sur les 577 que compte l’Assemblée Nationale (voir article de l’Est Républicain consacré).

Le rôle du député 

Un député est un élu qui, à l’Assemblée nationale, participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement.

Il appartient obligatoirement à l’une des huit commissions permanentes de l’Assemblée dont la fonction principale est de préparer le débat qui aura lieu en séance publique et qui aboutira au vote de la loi. Eric Alauzet est membre de la Commission des Finances.

Il est important de préciser que la plus grande partie du travail des députés s’effectue en commission : aussi, certaines images diffusées dans les médias, montrant les travées de l’Assemblée nationale vides, contribuent parfois à donner une image faussée de la réalité du travail des élus.

 

 

Les Commissions 

L’Assemblée nationale compte huit commissions permanentes. Organes de travail essentiels de l’Assemblée nationale, les commissions permanentes ont une double fonction :

  • Les commissions ont pour fonction principale de préparer le débat législatif en séance publique. L’importance de leur rôle a été renforcée par la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008, qui a permis que les textes débattus en séance publique soient ceux issus des travaux des commissions.
  • Mais loin de se cantonner dans ce rôle, les commissions permanentes étendent, conformément à une évolution observée dans de nombreux parlements, leurs activités dans différents domaines, au premier rang desquels se placent l’information de l’Assemblée nationale et le contrôle du Gouvernement.

 

La Commission des Finances 

Chargée d’examiner les lois de finances, la commission a un champ d’activité très large qui s’étend à tous les départements ministériels. Elle a vocation à traiter les aspects fiscaux et financiers de la législation et dispose de prérogatives particulières en matière de contrôle budgétaire. Elle est chargée du contrôle et du suivi de l’exécution du budget de l’État français, des recettes et dépenses de l’État, des questions de monnaie et crédit, des activités financières intérieures et extérieures, du contrôle financier des entreprises nationales et du domaine de l’État.

2 commentaires pour “Eric Alauzet : toujours en tête du classement des députés les plus assidus”

  1. Pas d’accord sur tout avec toi, Éric (euphémisme ?…), mais bravo quand même. Tu nous changes des branleurs de tout acabit. Amitiés.

    GG

  2. Oui, depuis que je te connais et que je suis tes actions à l’Assemblée, je sais que tu es un bosseur, un besogneux comme on dit à Besac ! Bravo !
    Toutefois tu as perdu tes convictions passées, convictions que nous partagions, et tu t’es fondu dans cette nouvelle majorité qui est bien éloignée des citoyens que nous sommes et qui t’avons élu ….

Remonter