Consultation citoyenne en ligne sur la réforme des retraites

La réforme du système de retraites sera un des grands sujets politiques de l’année 2019.

La méthode :

Pour mener cette réforme sensible et capitale, le gouvernement a défini une méthode basée sur la consultation. Les syndicats et les parlementaires seront ainsi sollicités pendant plus d’une année par Jean-Paul Delevoye, nommé Haut-Commissaire à la réforme des retraites. Les citoyens sont également impliqués, par le biais de la plateforme de consultation en ligne ci-dessous :

https://participez.reforme-retraite.gouv.fr/

Par ailleurs des ateliers de concertation seront déployés dans chaque région à l’automne : pour la Bourgogne-Franche-Comté, ce sera le 19 octobre, à Dijon. L’objectif est d’aboutir à un projet de loi pour le printemps prochain.

Quelques chiffres sur les retraites :

  • 16,1 millions de retraités en 2016, dont 1,6 million à l’étranger, 14,1 millions de bénéficiaires du régime général direct ou indirect, 2,5 millions au titre de la MSA salariés, 2,3 au titre de la fonction publique, et 1,4 million au titre de la MSA non salariés (agriculture).
  • 553 000 bénéficiaires du minimum vieillesse
  • 1760 € : niveau médian des retraités (ensemble population : 1690 €). Le montant des pensions moyennes en brut s’établit lui à 1389 € fin 2016 (0,9% de plus qu’en 2015)
  • Age moyen départ en retraite : 61 ans et 10 mois (60 ans et 6 mois en 2010)
  • 308 milliards : montant total des retraites versées sur une année (14% de la richesse nationale), dont 60 milliards relevant de dispositifs de solidarité.

A noter : le système actuel réduit les inégalités, puisque l’écart interdéciles passe de 5,8 en matière de revenus d’activité à 4,1 en matière de revenus de pensions, quand on y inclut les mécanismes de solidarité.

La volonté du gouvernement : unifier les systèmes de retraite :

Le système des retraites fera l’objet d’une refonte complète : s’il demeurera toujours collectif et public, fondé sur la répartition, les 42 systèmes différents seront unifiés, dans une logique de solidarité transgénérationnelle. La ministre Agnès Buzyn s’y est engagée : il n’y aura pas de nivellement des droits par le bas. Le système contributif mis en place s’appuiera sur toute la carrière des individus, et non plus sur le statut.

Les points qui font débat :

  • l’intégration des indépendants (la règle du 1 euro cotisé qui doit générer les mêmes droits pour tous leur est difficile à appliquer étant donné qu’il n’y a pas, dans leur cas, de cotisations patronales).
  • Le niveau de couverture
  • La convergence avec le compte pénibilité

Le sujet des retraites fera l’objet d’analyses et de comptes rendus plus approfondis dans les prochains mois, mais chacun peut d’ores et déjà proposer ses pistes via la consultation en ligne.

 

Un commentaire pour “Consultation citoyenne en ligne sur la réforme des retraites”

  1. Je travaille depuis 40 ans , j’ai une retraite de miséreux.
    Je n’ai pas beaucoup ou pas travaillé, je touche une petite retraite.
    C’est très dure à comprendre le système français.

Remonter